• DERNIERE AVENTURE ALGÉRIENNE EN 1956

       apres Carmen...............ma dernière aventure Algérienne

         Quelques temps apres je retourne dans ce bar, avec dans ma poche une permission de nuit inutile .Assis dans un coin de la salle , j'attend  l'heure de la fermeture pour rentrer sagement au casernement . Manuela me fais signe de m'approcher du bar , me tend la fameuse clef et me dit qu'elle a besoin de parler de la France et qu'elle aimerait déguster avec moi le foie gras que ses cousins des  landes viennent de lui  envoyer .
        Peut-on refuser un foie gras ? Non , bien sur . Bien installés, la bouteille de sauterne sur la table , nous rions , nous buvons ! Soudain nous réalisons que je ne vais pas pouvoir rentrer au centre en pleine nuit . Nous nous chamaillons pour savoir lequel va coucher sur le canapé . Je lui fais comprendre que la logique veut que ce soit moi .
        Dans  la nuit j'ai senti , un souffle leger sur mon visage , elle me recouvrait de peur que je prenne froid , comme une grande soeur qui prend soin de son petit frére . Au matin, avec le lever du soleil , ou presque , café , croissants . Puis elle me tend la clef du studio , tu viens quand tu veux , en frère .
        C'était le début d'une grande amitié , que de soirées a rire , a bien manger mais a boire peut-etre un peu trop . Je n'ai jamais oser  le moindre geste disons inconvenant .

        Pourtant un soir nous avons fait une erreur , qui sans détruire notre  amitié , allait la rendre plus trouble ........
        Ce soir il fait tellement chaud avec ce ventilo qui marche mal que nous sommes tous les deux en tenue de bain . Ce bikini ramené de Paris met en valeur sa lourde poitrine et ses superbes cuisses . Le soutiens-gorge est tendu a craquer et la pointe  de ses seins semblent vouloir percer le tissus .
    Mais je tiens bon , on ne viole pas sa petite soeur !
        Apres le repas nous sortons sur  la terrasse minuscule admirer le ciel étoilé et respirer un peu d'air frais . Je passe comme d'habitude mon bras autour de ses épaules mais ce soir elles sont nues . Cela me trouble un peu , le contact de cette peau si douce . Puis elle frisonne , un courant d'air peut-ètre . Mais sa cuisse se rapproche de la mienne et mon trouble grandit . Petite soeur , je suis pas en bois , tu joue avec le feu . Elle respire plus fort me semble-t-il . Pour lui faire voir un feu qui s'est allumé sur l'horizon je passe derriere elle , prend son bras gauche pour lui indiquer la direction en collant mon visage contre sa joue . J'améne mon bras droit autour de sa taille et la serre doucement contre moi . Nous restons ainsi quelques secondes puis elle se dégage me prend par la main et m'entraine a l'interieur .......
        La suite est merveilleuse , Manu est une fille de l'amour , de l'amour et du soleil , mais c'est l'astre nocturne qui nous éclaire maintenant . Son corps
    est sublimé par la lumiere douce de la lune . Ses yeux brillent dans la demi obscurité de la piece . Son parfum est un mélange de plantes aromatiques .
    Mais je n'avais jamais découvert , jusqu'a cette nuit , cet éffluve mélangeant le parfum des orangeraies et des plantes du djébel .  
        Algérie entétante , Algérie parfumée , Algérie pays d'amour et de soleil
    Algérie envoutante ou tes filles nous troublent et nous retiennent , Algérie des souvenirs que rien n'éffacera jamais .
        Nous nous sommes quittés au matin .....je lui tend la clef......j'ai manqué a ma promesse ......je ne reviendrait pas ......idiot me dit-elle en refusant la clef tendue ......reviens vite .
        Je suis revenu . A ma libération en Décembre je lui ai proposé de vendre son bar et me rejoindre en Métropole . Elle a refusé .
        " Ici c'est mon pays , j'y suis attaché .....au besoin je mourrais pour lui "
      
           J'ai pris le bateau tres triste mais a ce moment là je ne savais pas que j'allais redécouvrir a coté de chez moi une fille merveilleuse . Elle est toujours là, depuis l'été 1957, d'un charme indéniable , ma parisienne , mon épouse , la mère de mes enfants , ma Minouche .
        je la connaisais déja , avant de partir a l'armée , nous avions même flirté . Devant sa gràce , sa démarche arienne , sa félinité et ses yeux bleus je l'avais surnommé Minouche ........ encore aujourdhui quand ils ont un problème nos enfants commencent par en parler a leur maman .
        C'est LA VIE QUI VA ............

     

    Blog

     

    « MAQUETTISME.....BEAUCOUP DE BONHEUR , POUR MOI TOUT DU MOINS !AVEZ VOUS PEUR DE VIEILLIR , VOUS CROYEZ VOUS INVULNÉRABLE ? »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Septembre 2011 à 15:39

    Oui, moi, je refuse le foie gras quand je suis invitée !!! C'est déjà arrivé plusieurs fois dans la famille de ma belle-fille !

    2
    Lundi 12 Septembre 2011 à 15:41

    Tu es passée de l'Algérienne à la Française ! (rire)


    Bonne journée, bises.


    (tu es passée chez CHANTOU-61 mais tu n'as pas laissé de commentaire, pas sympa)


    Cela m'a permis de trouver ce blog)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :